Connecte-toi avec nous

Société

« Vous ne verrez plus dans les juridictions une personne engager une poursuite contre quelqu’un, instruire son dossier et en même temps aller juger. C’est terminé » Suzane SOUKOUDE

Publié

sur

Le Centre de Formation des Professions de Justice (CFPJ) a organisé le jeudi 28 octobre 2021 à Kara un atelier de formation sur le code de l’organisation judiciaire à l’intention de 42 acteurs judiciaires dont des magistrats, greffiers et autres auxiliaires de justice relevant du ressort de la cour d’appel de Kara.

L’objectif de cette rencontre est de renforcer les compétences des professionnels de justice du pays pour une justice plus efficace et efficiente axée sur les résultats. Ce code qui fait l’objet de la rencontre est voté en 2019. Il vient en remplacement de celui qui existait depuis 1978.

« Notre objectif, c’est de voir comment est-ce-que les acteurs judiciaires vont appliquer cette loi. Il s’agit également de dégager les difficultés et enjeux liés à sa mise en œuvre. C’est pour cela que nous avons rassemblé ces acteurs », a déclaré la Directrice Générale du CFPJ, SOUKOUDE Suzane.  

Deux thématiques ont été développées au cours de cette session de formation notamment : la présentation du code et les principes le régissant puis les innovations et l’incidence de ces innovations sur le statut et la compétence des juridictions qui ont été créées par le nouveau texte. Le nouveau code apporte donc des innovations.

Selon Madame SOUKOUDE : « Les tribunaux ont été réorganisés. On ne parlera plus des tribunaux de 1ère instance, de 2ème classe ou de 1ère instance, de 3ème classe. On parlera maintenant des tribunaux de grande instance et les tribunaux d’instance à compétence civile et correctionnelle ainsi que des tribunaux à compétence uniquement civile pour prendre en compte les défis et impératifs liés à l’administration de la justice en général ».

« Vous ne verrez plus dans les juridictions une personne, engager une poursuite contre quelqu’un, instruire son dossier et en même temps aller juger. C’est terminer », a-t-elle ajouté.

L’atelier de Kara, le premier du genre à l’intérieur du pays s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme de formation continue 2021, initié par le centre. Il intervient après celui de Lomé.

De Kara, correspondance : Kérim NAPO

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Continuer la lecture
Publicité direct 7
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nombre de visite

2,018,495
Publicité Covid 19

grand reporter

Facebook

Publicité Covid 19
    SUIVEZ NOUS

© Copyright Direct7 2021 Made by WAAS