Connecte-toi avec nous

Société

Coopération et collaboration renforcées dans la lutte contre l’extrémisme violent au Togo

Publié

sur

Le Comité Interministériel de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme Violent (CIPLEV) a organisé le jeudi 11 février 2021 une journée de sensibilisation sur ce fléau au palais des congrès de Kara. C’était à l’endroit des préfets, maires et leurs adjoints, des chefs traditionnels, des forces de défense et de sécurité et des Leaders religieux de la région de la Kara.

Le CIPLEV entend à travers cette rencontre éradiquer ou réduire sensiblement la propagation de l’extrémisme violent sur touts ses formes dans les zones vulnérables ou zones à risque en donnant aux communautés de base les outils et le soutien dont elles ont besoin pour résister à ce fléau. Il s’agit également de renforcer la coopération et la collaboration entre l’administration, les forces de défense et de sécurité et la société civile pour une prévention plus efficace de l’extrémisme violent.

« Il y aura deux exposées pour leur montrer comment comprendre la radicalisation. Vous pouvez être dans votre communauté, s’il y a des faits et gestes qui démontrent que tel est entrain de se radicaliser, il faut faire remonter l’information pour que les autorités puissent prendre les mesures idoines dans le cadre de la prévention. Le président de la République juge sur l’anticipation et la prévention. Voilà la raison de notre présence à Kara », a déclaré le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général YARK Damehame qui a présidé les travaux de cette rencontre.

Cette journée de sensibilisation a marqué la fin de trois jours de travaux des membres du CIPLEV consacrés à l’installation et à la formation des comités locaux dans 05 préfectures ( Kozah, Bassar, Denkpen, Binah et Doufelgou) de la région de la Kara. Ces comités locaux sont déjà installés dans 14 préfectures sur les 39 que compte notre pays, soit dans la région des Savanes en octobre 2019 et dans la région Centrale ainsi que dans les préfectures d’Assoli et de la Kéran en Mars 2020.

« Je suis persuadé que les membres de ces comités installés se mettront au travail pour que nous faisons tout pour éviter à notre pays ce que les autres vivent ailleurs et qui n’est pas une bonne chose. Je vous ai parlé de l’apport du Togo au Mali et toutes les conséquences. Faux pas souhaiter que ça nous arrive », a indiqué le Général YARK.

Créé le 15 Mai 2019 par décret en conseil des ministres, le Comité Interministériel de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme Violent (CIPLEV) vient en complément des mesures prises dans le cadre de l’opération KOUNDJOUARE destinée a contenir toute tentative d’infiltration des mouvements extrémistes sur le territoire togolais.

De Kara, correspondance : Kérim Napo

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Continuer la lecture
Publicité direct 7
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nombre de visite

2,037,601
Publicité Covid 19

grand reporter

Facebook

Publicité Covid 19
    SUIVEZ NOUS

© Copyright Direct7 2021 Made by WAAS