Connecte-toi avec nous

Articles

Parc national Fazao-Malfakassa : les Eco-gardes désormais prêts pour combattre le braconnage

Publié

sur

Ils sont quarante-sept éco-gardes au total dont une femme à répondre présents à l’atelier de formation sur ” la lutte anti-braconnage et en collecte de données du suivi écologique ” à Sotouboua le Mercredi 07 septembre 2022.

Initiée par le ministère de l’environnement et des Ressources Forestières, cette formation purement technique donnera à ces participants les outils nécessaires pour bien surveiller le Parc national Fazao-Malfakassa (PNFM), combattre le braconnage grandissant pour cause de la pandémie au COVID-19 et pour collecter les données du suivi écologique.

Venus de toutes les brigades Forestières des périphéries du parc, ces conservateurs du jour ont été sélectionnés en fonction de leurs efforts individuels de patrouille et de collecte de données sur le terrain.

En ouverture des travaux, le premier responsable de la préfecture de Sotouboua, PALI Tchabi Passabi, a, en présence du directeur régional de l’environnement, le Colonel AFFOH Até Badjaniou et du Lieutenant-colonel ABOUDOU Mensa, point focal national du programme du suivi de l’abattage illégal des éléphants au Togo, salué les efforts du gouvernement dans la lutte pour la préservation de ce patrimoine national qui reste le seul site du Togo à abriter en permanence les troupeaux d’éléphants.

Durant deux jours, ces éco-gardes renforceront leurs capacités sur l’utilisation des outils de collecte de données, le remplissage des fiches de collecte pour un traitement général en vue d’un suivi écologique.

<< Le matériel nous l'avons. Mais, au jour le jour, les outils de traitement et de cartographie évoluent. L'objectif de la formation, c'est d’actualiser un peu plus les connaissances par rapport à l'évolution des outils de collecte de données. >>, s’est exprimé le conservateur du PNFM, le Capitaine OURO-AGBANDAO Tchabanna.

Cette troisième activité du projet « Réduction de l’impact de la pandémie à la Covid-19 sur la conservation des éléphants dans le parc national Fazao-Malfakassa » du Fond pour l’Eléphant d’Afrique est financée à hauteur d’une enveloppe totale de 45 156 Dollars par le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE).

Par Jacques Tchaa Correspond de Direct7 à Sokodé.

Pub
🚨ON AIR…
Passez à un facebook live plus pro avec des images et son irréprochables grâce à une vraie Régie du Live.
Contact : +228 9099 9464

Réseaux Sociaux
    
   
Continuer la lecture
Publicité direct 7
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compteur visiteurs

2,160,980
Publicité

Facebook

Publicité
    SUIVEZ NOUS

© Copyright Direct7 2021 Made by WAAS