Connecte-toi avec nous

Société

Togo – Lutte contre l’extrémisme violent : médias et OSC mis à contribution

Publié

sur

Les groupes terroristes se font un peu plus menaçant dans la sous-région ouest-africaine, et le Togo n’est plus épargné.
En témoigne l’attaque de Kpendjal au Nord du Togo dans la Région des Savanes, dans la nuit du 09 au 10 Novembre 2021.

Aussitôt, le gouvernement togolais se met en ordre de bataille pour lutter efficacement contre ce fléau. Parmi les mesures, un “atelier de formation des professionnels de médias privés et publics et des Organisations de la Société Civile (OSC) sur le phénomène de l’extrémisme violent”.

Initié par le Comité Interministériel de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme Violent (CIPLEV), cet atelier de deux jours ouvert ce Lundi 22 Novembre 2021 à Sokodé vise à amener les participants venus de toute la région Centrale à maîtriser la notion et les dynamiques de l’extrémisme violent, ses enjeux et les mesures prises au Togo pour contrer ce fléau.

“Je garde le ferme espoir que ces rencontres vont consister le catalyseur d’une étroite synergie d’actions entre les médias, la société civile et le CIPLEV pour le bien-être de nos populations” a souhaité le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark DAMEHAME.

Au menu des échanges, la genèse et l’évolution du terrorisme en Afrique de l’Ouest, la Stratégie de recrutement au sein des GEV, les Sources d’approvisionnement et de financement des GEV, les attaques terroristes en Afrique de l’Ouest et ses conséquences, les mesures prises par le Togo pour lutter contre l’extrémisme violent pouvant conduire au terrorisme et les contributions des médias et OSC à la préservation de l’extrémisme violent au Togo

Cette initiative a bénéficié du soutien financier du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).

“Nous savons le rôle très important que ces acteurs jouent auprès des communes en terme de sensibilisation, de formation et d’éducation. Je crois qu’il est mieux d’outiller ces acteurs et c’est pour celà que nous avons fortement appuyé cet atelier pour qu’au bout du compte le message du gouvernement puisse bien passer” a confié Mactar FALL, Représentant residant adjoint du PNUD au Togo.

Rappelons que le CIPLEV a été créé en 2019 après le déploiement en fin 2018 de l’opération Koundjoaré à la frontière avec le Burkina Faso. Les 25 et 26 Novembre prochains, le même atelier aura lieu à Kara au profit des acteurs de la région.

Par Jacques Tchaa Correspond de Direct7 à Sokodé.

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Continuer la lecture
Publicité direct 7
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nombre de visite

2,018,510
Publicité Covid 19

grand reporter

Facebook

Publicité Covid 19
    SUIVEZ NOUS

© Copyright Direct7 2021 Made by WAAS