Connecte-toi avec nous
direct 7

Société

L’appropriation des bonnes pratiques par les communautés, un capital en phase de construction

Publié

sur

Le schéma d’action du PASMIN se concrétise par l’identification des quelques résolutions des bénéficiaires qui dénotent une appropriation moyenne des bonnes pratiques.

Sur un plan purement opérationnel, le discours narratif des agents de santé communautaire impacte directement sur l’intention des populations à l’adoption de comportements positifs tant pour la prévention des maladies que pour la prise en charge sanitaire.

En témoignent les quelques bénéficiaires suivants : ‘’J’ai donné uniquement le lait maternel à mon bébé jusqu’à six mois. En ce moment, je peux vous assurer que mon enfant a une bonne croissance. Je ne compte pas m’arrêter là, je profite des espaces d’échanges qu’offrent les réunions de ma coopérative pour transmettre les conseils que j’ai reçus aux autres femmes’’.

Propos tenus par Kamelekom Rosalie 39 ans mère d’un nourrisson de 9 mois habitant la localité Ogoulamatessi.

 ‘’ Je nourris mon bébé exclusivement au lait maternel, conseils que j’ai reçus des ASC et des accoucheuses. Depuis, mon bébé se porte bien. Quant au paludisme autrefois, ma famille et moi, nous nous soignions à l’aide des médicaments vendus sur le marché. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, je dors sous une moustiquaire mais en cas de maladies, je me rends directement chez l’ASC. Pour faire face aux maladies dans ma communauté, je donne beaucoup de conseils aux autres femmes par exemple protéger les jarres, détruire les eaux stagnantes pour réduire les moustiques. A d’autres femmes en cas de maladie, je conseille d’aller voir l’ASC pour soit les traiter ou soit les référer aux formations sanitaires’’.

Propos tenus par Pali Clarice 38 ans mère d’un nourrisson de 1 mois habitant la localité Ogoulamatessi.

Le discours des acteurs vient enjoindre à ces commentaires une connotation positive sur l’appropriation des bonnes pratiques par les communautés à en juger par leur perception sur l’amélioration de l’état de santé des bénéficiaires.

D’une part, selon Nandjirgma Nakoh, Chef service et assainissement de base de la région des savanes ‘’ Nous observons une amélioration de la santé de la mère et de l’enfant dans la région des savanes ’’.

D’autre part selon Sanoussi Essi Bassirou responsable service hygiène et assainissement centre hospitalier, préfectorale d’Aného : ‘‘ l’état de santé des bénéficiaires s’est amélioré sur le plan environnemental et psychologique ’’.

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Continuer la lecture
Publicité direct 7
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nombre de visite

1,961,030
Publicité Covid 19

grand reporter

Facebook

Publicité Covid 19
    SUIVEZ NOUS

© Copyright Direct7 2021 Made by WAAS