L’UK observe le mois du consommer local à travers une conférence débat

0
150

L’Université de Kara (UK) a organisé le mercredi 28 octobre 2020 au Campus sud une conférence débat à l’intention de la communauté universitaire et de la société civile.

L’objectif est de susciter une discussion scientifique sur la thématique de la consommation locale. Il s’agit au cours de cette rencontre entre autre de mener des débats scientifiques sur la problématique de la consommation locale, d’échanger sur son cadre juridique et légal, de montrer les stratégies de sa promotion et son importance pour la santé de la population. Le but est d’accompagner la politique du gouvernement en matière de la consommation locale.

 Pour le Président de l’Université de Kara, Professeur Komla SANDA: « Les Universités ont des experts de tout genre pour accompagner les producteurs locaux à certifier les produits et à les mettre aux normes d’hygiène et de qualité internationale pour que leurs acceptation soit améliorer à l’interne e que leur compétitivité soit aussi accru à l’externe ».

La tenue de cette conférence débat fait suite à la lettre de Madame le premier ministre, Victoire Tomegah Dogbe qui exhorte les différents services à s’approvisionner en produits et services d’origine locale et à privilégier la consommation des mets locaux dans les différentes manifestations nationales.

 « L’Université de Kara s’est sentie interpeller en tant qu’acteur de développement qu’elle doit se saisir de ce débat pour que les experts, les spécialistes de l’institution universitaire puissent contribuer à ce que j’appelle la sophistication du concept », a indiqué le Président SANDA.

Le gouvernement togolais à travers le Plan National de Développement (PND) en son axe stratégique 2 a opté pour le développement des pôles de transformation agricoles, manufacturiers et d’industries extractives. L’intérêt  visé au niveau agricole est de faire du Togo d’ici 2022, un pole de compétitivité pour la transformation agricole basée sur l’amélioration de la productivité pour atteindre la sécurité alimentaire, d’où l’instauration du mois de consommer local. 

 De Kara, correspondance: Kérim NAPO 

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE