Connecte-toi avec nous

Société

“Il n’y a pas de stigmatisation sur les lieux de culte” : Djibril Mohaman

Publié

sur

Les cas de contamination au Covid19 ont considérablement diminué ces dernières semaines au Togo. Une évidence vis-à-vis des derniers chiffres communiqués par la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre la Covid19 en conférence de presse hebdomadaire ce 17 novembre.

Quarante-neuf cas positifs courant la période allant du 10 au 16 novembre 2021 dont plus de 90% à Lomé et parmi les voyageurs, avec zéro cas de décès.

Ce qui amène le gouvernement togolais a organisé la reprise des activités dans le pays, non seulement de façon progressive mais “selon la réalité de chaque secteur”. Cependant, “pour cette organisation, la stratégie s’articule autour de la vaccination et du dépistage”, a précisé le médecin Colonel Djibril Mohaman, coordonnateur de la CNGR, afin d’éviter un fort taux de contamination surtout au sortir des fêtes de fin d’année 2021.

En témoigne les différents communiqués des Ministres Lamadokou de la culture et du Tourisme, et Boukpessi de l’administration territoriale, respectivement les 12 et 15 Novembre derniers. Si ces dispositions sont jugées contraignantes par l’opinion publique togolaise surtout sur la question de l’accès aux lieux de culte sous condition d’une preuve de vaccination ou d’un test PCR anti Covid19 de moins de 72h, pour le patron de la coordination, “plus le taux de vaccination sera élevé, moins les restrictions seront nombreuses”. Pour le Col Djibril, “Il n’y a pas de stigmatisation sur les lieux de culte” a t-il simplement expliqué avec le tableau vaccinal de la population qui semble progresser à pas de caméléon ces dernières semaines. Soit de
11,98% à 12,12 pour les personnes ayant reçu les deux doses et de 24,1% à 24,3% pour celles qui ont pris une seule dose sur la période allant du 10 au 16 novembre dernier.

Aussi, faut-il le noter, non seulement la surveillance est renforcée dans les points d’entrée du Togo notamment à l’aéroport international de Lomé, il est également envisagé “la piste d’un confinement des personnes en provenance des pays où il y a beaucoup plus de cas”. Mieux, leurs passeports seront gardés 24h, le temps de vérifier les résultats des tests PCR anti Covid19 de celles-ci.

“Il y a beaucoup de cas où les voyageurs positifs sont difficilement retrouvable” a expliqué Djibril Mohaman.

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Continuer la lecture
Publicité direct 7
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nombre de visite

2,018,497
Publicité Covid 19

grand reporter

Facebook

Publicité Covid 19
    SUIVEZ NOUS

© Copyright Direct7 2021 Made by WAAS