Connecte-toi avec nous

Politique

Diaspora togolaise : 500 probables votes de moins en 2020

Publié

sur

500 Togolais résidant en Allemagne, en Norvège, en Chine, aux Pays-Bas, aux États-Unis et en Autriche sont désormais autorisés à perdre leur nationalité togolaise. Cette décision est une conséquence du projet de décret adopté en conseil des ministres le 6 novembre 2019 à Lomé, portant autorisation de perte de nationalité togolaise. Selon ce décret, « les dispositions n° 78-34 du 7 septembre 1978 des articles 23 et 24 de l’ordonnance togolaise offrent la possibilité de renoncer à la nationalité togolaise » dans le but « de permettre aux ressortissants togolais désireux d’obtenir la nationalité d’un autre pays » Par contre, cette ordonnance « emporte la restitution par le bénéficiaire de tous les documents officiels à savoir le certificat de nationalité togolaise, la carte d’identité, le passeport et la carte consulaire ». 
Ce décret, même s’il se veut répondre à un objectif, n’est cependant pas sans conséquence sur la prochaine consultation électorale au Togo. Considérant le nouveau code électoral adopté le 5 novembre qui prévoit que le Togolais de l’extérieur, pour participer aux scrutins, doit disposer d’un passeport en cours de validité et d’une carte consulaire datant au moins de 6 mois, la dernière précision de l’ordonnance suppose alors une perte du droit de vote, soit d’au moins 500 probables, de la diaspora togolaise à la présidentielle de 2020 .

Réseaux Sociaux
    
   
Continuer la lecture
Publicité direct 7
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compteur visiteurs

2,408,052
Publicité

Facebook

Publicité
    SUIVEZ NOUS

© Copyright Direct7 2023