Diaspora togolaise : 500 probables votes de moins en 2020

0
701

500 Togolais résidant en Allemagne, en Norvège, en Chine, aux Pays-Bas, aux États-Unis et en Autriche sont désormais autorisés à perdre leur nationalité togolaise. Cette décision est une conséquence du projet de décret adopté en conseil des ministres le 6 novembre 2019 à Lomé, portant autorisation de perte de nationalité togolaise. Selon ce décret, “les dispositions n° 78-34 du 7 septembre 1978 des articles 23 et 24 de l’ordonnance togolaise offrent la possibilité de renoncer à la nationalité togolaise” dans le but “de permettre aux ressortissants togolais désireux d’obtenir la nationalité d’un autre pays” Par contre, cette ordonnance “emporte la restitution par le bénéficiaire de tous les documents officiels à savoir le certificat de nationalité togolaise, la carte d’identité, le passeport et la carte consulaire”. 
Ce décret, même s’il se veut répondre à un objectif, n’est cependant pas sans conséquence sur la prochaine consultation électorale au Togo. Considérant le nouveau code électoral adopté le 5 novembre qui prévoit que le Togolais de l’extérieur, pour participer aux scrutins, doit disposer d’un passeport en cours de validité et d’une carte consulaire datant au moins de 6 mois, la dernière précision de l’ordonnance suppose alors une perte du droit de vote, soit d’au moins 500 probables, de la diaspora togolaise à la présidentielle de 2020 .

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE